Impossible de louper cet arbre quand on marche sur le sentier, tant par sa forme, que par ce qu'il est l'unique. Son port en drapeau, c'est le vent qui l'a façonné!

arbre31 Aout11

 Sentier des douanier, août 2011.

J'ai marché vite. C'était un lendemain de tempête, je voulais voir les nids, s'ils avaient tenu et comment se comportaient les oiseaux. L'endroit était sauvage, certainement l'un des plus beaux de la côte. Lété, quand les bruyères seraient en fleurs, la lande allait prendre des couleurs d'Irlande. Je n'avais encore jamais vu l'été ici. Il parait que certain jours dans les près qui surplombent la plage d'Ecalgrain, on pouvait apercevoir des chevaux. Morgane disait que cette plage était à elle, elle lui appartenait. Quand elle voyait des randonneurs, elle les caillassait du haut des rochers.

Extrait du roman "les déferlantes" de Claudie Gallay.