Dans les jardins du petit coin de terre où habitait ma grand mère, j'ai toujours vu des fleurs et des plantes que l'on avait pas chez nous. Les anémones du japon  en font partie. Il y a peut être 18 ans quand j'ai voulu en ramener, tout le monde m'a dit "ça ne résistera pas au gel". J'y ai  donc renoncé! Mais chaque année, dès que je les voyais se balancer au vent, ça me titillait. Il y a 4 ans, lors de ma visite ici je me suis renseignée... et là surprise! Les anémones supportent très bien le froid.

2009 plus le temps de chercher des plants, en septembre je lance un sos, mais sans succès. 2011 une mamy du village m'en donne quelques tubercules (simple et rose pale), mais l'hiver 2011/2012 leur a été fatal. 2012 en discutant sur une brocante, une dame m'en promet et en amène la semaine suivante sur une autre brocante... rdv manqué, je me trompe de jour! Je repars avec mes mirabelles et elle avec ses anémones. Dépiter je décide coûte que coûte d'en trouver et je me lance dans la tournée des jardineries de la Hague. Je fini par en trouver une potée en bouton ici que je plante dès mon retour. Septembre chaud les fait piquer du nez, j'arrose mais elles sèchent. L'hiver cède enfin, je surveille, il n'y a rien ! En mai (peut être)  des petites feuilles sortent, je nettoie, arrose, déplace l'hellébore blanche trop proche et enfin début août, les premiers boutons montent sur les tiges. Timides les voici fleuries pour septembre... Elles sont belles!

anémones15 sept13

Anémone du Japon (Anémone hupehensis),  15 septembre 2013. 

Didier Decoin écrit: ... les jardins continuent de nous enseigner l'essentiel de la vie : on y apprend la patience, l'humilité toujours, la déception quelquefois, le silence, l'harmonie, les parfums et les saveurs, la beauté, on peut y faire l'expérience de la mort  et de l'amour...  Cette phrase résume parfaitement mon histoire avec les anémones.  

NB 1: Elles sont rose foncé, double ou semi double, ce pourrai être "anémone hupehensis Prinz Heinrich".

NB 3: La dame de la brocante, que j'ai revu cette année, s'appelle Sylvie et j'ai reçu de sa part il y a deux jours des rhizomes d'iris... on a déjà rdv l'année prochaine!