Cette semaine, le mot à illustrer dans le [projet 52-2019] de Ma' est "Conte". Plouf, plouf, je  pensais donner ma langue au chat... bref passer mon tour. Et puis je me suis souvenue d'une photo faite à Lunéville lors de l'édition "la Lorraine est formidable". Ce jour là, les figurants et les costumes du  carnaval Vénitien de Remiremont étaient là. Je peux donc vous emmener  dans un...

... Conte.

Dites-moi, n’est-ce pas que vous me trouvez bien laid ? Cela est vrai, dit la Belle, car je ne sais pas mentir ; mais je crois que vous êtes fort bon. Vous avez raison, dit le monstre, mais, outre que je suis laid, je n’ai point d’esprit : je sais bien que je ne suis qu’une Bête. On n’est pas Bête, reprit la Belle, quand on croit n’avoir point d’esprit : un sot n’a jamais su cela. Mangez donc, la Belle, lui dit le monstre ; et tâchez de ne vous point ennuyer dans votre maison, car tout ceci est à vous ; et j’aurais du chagrin, si vous n’étiez pas contente. Vous avez bien de la bonté, lui dit la Belle. Je vous avoue que je suis bien contente de votre cœur ; quand j’y pense, vous ne me paraissez plus si laid. Oh dame, oui, répondit la Bête, j’ai le cœur bon, mais je suis un monstre. Il y a bien des hommes qui sont plus monstres que vous, dit la Belle ; et je vous aime mieux avec votre figure que ceux qui, avec la figure d’hommes, cachent un cœur faux, corrompu, ingrat. Si j’avais de l’esprit, reprit la Bête, je vous ferais un grand compliment pour vous remercier ; mais je suis un stupide, et tout ce que je puis vous dire, c’est que je vous suis bien obligé.

conte

 Figurants du carnaval vénitien de Remiremont, Lunéville 18 mai 2019.

 

La Belle et la Bête, bande annonce (2017)