22 décembre 2011

J'ai lu: Automne 2011.

Peu de temps libre cet automne, donc peu de temps pour lire. Malgré tout  je suis venue à bout de trois livres jeunesses  (dont le tome 3 d'Oska Pollock qui est mon coup de coeur du moment) et d'un policier islandais.

neige19dec11

19 décembre 2011 (avant 8h00).

- Les aventures Alex rider (Anthony Horowitz) tome 7: Snakehead.

A peine revenu sur terre à la suite de la mission Arkange, Alex se retrouve embringuer dans une opération australienne qui cherche à infiltrer une filière d’immigration clandestine. Il  accepte ce marché pour approcher une personne qui connaissait ses parents… Sa soif de vérité sur leur disparition est plus forte que les conseils de Jack… mais franchement il aurai mieux fait de l’écouter ! Snakehead est à lire dans la foulée d’Arkange.

 -  Les aventures Alex rider (Anthony Horowitz) tome 8: Les larmes du crocodile.

Alex reprend  avec plaisir sa vie de collégien londonien, jusqu’au jour où il doit visiter avec sa classe un laboratoire qui cultive et travaille sur des plantes transgéniques. Le MI6 profite de cette occasion pour lui demander un petit service… Alex  trop curieux poursuit  seul ses investigations et  se fait enlever. Il sait que le MI6 a perdu sa trace, mais il doit agir pour contrecarrer un fou qui s’apprête à empoisonner la planète.

 - Oksa Pollock (Anne Plichota et Cendrine Wolf) tome 3: Le coeur des deux mondes.

La terre va mal. Oska et ses compagnons fuient Londres pour se mettre en sécurité et préparer le retour vers Edéfia. Mais comment trouver le portail ? Que se passera t-il quand ils l’auront trouvé ? De toute manière ils n’ont plus le choix, Oska et certains de ses compagnons sont en danger de mort. Même si le prix à payer est élevé il faut s’unir avec les félons pour sauver Edefia, le Cœur du Monde. Un troisième tome avec beaucoup plus d’action qui m’a tenu en haleine avec ses nombreux rebondissements et ses personnages humains ou magiques aux personnalités riches. Un superbe moment de lecture… Le plus terrible est d’attendre  (début ?) 2012 pour la sortie du tome 4.

 - L'Homme du lac (Arnaldur Indridason).

Enchaîner " l’homme du lac" après " oska pollock " n’est  peut être pas la meilleur idée que j’ai eu. J’ai trouvé le début de ce roman (que j’avais pourtant envie de lire depuis un bon moment) lent et plat, je m’attendais à plus d’action… C’est à partir de la moitié du livre que j’ai commencé a apprécié Erlendur et ses compagnons de la police islandaise.  Leur fouille dans l’histoire des années 1960, leur a permis de retrouver la piste de l’homme du lac, dont ils finiront par découvrir l’identité…Suspense jusqu’au bout puisque je me suis trompée sur l’identité du squelette.