24 juin 2017

1890 -> 2017

Il est un peu plus de 7h, le ciel est bleu, il n'y a personne sur le quai... l'occasion de faire une photo, histoire de s'amuser. Regarder un tableau de Lionel Walden et repenser à cette photo. Au final je me dis  que quelque soit le pays, le siècle où l'heure certaines vues restent immuables.

A la manière d'un summer time.

quaigare16mai17

at night-lionel walden

Quai de la gare, 16 mai 2017.

Train at night, Lionel Walden ( 1890 ).

Posté par barbibouille à 09:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 novembre 2016

Sur les traces du funiculaire du Rudlin au gazon du Faing.

Suite à une promenade faite au printemps, cet automne nous sommes allés voir l'emplacement d'un autre petit train de 14/18. Le funiculaire (plan incliné) qui ravitaillait les troupes au gazon du  Faing. La gare de départ située au Rudlin était à 717 m, l'arrivé au gazon du Faing à 1200m. La pente moyenne était de 25%. 400 hommes ont travaillé à la création de ce funiculaire situé en pleine montagne. Ils ont mis un peu plus de 3 mois. A l'heure actuelle, en forêt il ne reste que l'incroyable "tranchée" aménagée  par ces hommes courageux.

funiculaire_rudlin30 Oct16

funiculaire30 Oct16

funiculaire_rudlin2016

Emplacement du funiculaire, 30 octobre 2016.

Sur internet: Le plan incliné (funiculaire) du Rudlin au gazon du Faing pages 31/32/33.

Pour comprendre la bataille des vosges.

 

Il était déjà question de ravitaillement particulier pendant 14/18 ici et là.

Posté par barbibouille à 11:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mai 2016

Sur les traces du "petit tacot".

Pendant la première guerre mondiale, un petit chemin de fer  appelé "le petit tacot" partait de Ménil Flin et traversait la forêt de Mondon pour desservir Domjevin et Fréménil. Il montait ensuite jusqu'au front à Blémerey et Reillon. A la fin de la guerre, "le petit tacot" a servi à la reconstruction des villages. Il a permis de transporter sables et graviers provenant des carrières de Fréménil.

Aujourd'hui il n'en reste rien, juste une plate forme en cailloux cachée sous l'humus (et un wagonnet devant la salle des fête). Une poignée de passionnés se sont mis en tête  d'en faire un chemin de randonnée familial, pour sortir cette histoire de l'oubli... Petite promenade très facile à faire avec un peu d'imagination et quelques documents d'archives (carte page 45)...

tacot 17 Avril16

rando_tacot avrill16

Ruisseau de ... traversé par le tacot, forêt de Flin 17 avril 2016.

Stigmate de la tempête "Lothar" du 26 décembre 1999. 

wagonnet tacot flin

Wagonnet du tacot, photo empruntée sur le net.

Des idées pour voyager avec des trains pas comme les autres...

Posté par barbibouille à 07:03 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 mars 2016

Aller plus haut.

Pour aller plus haut l'homme invente et fait des prouesses techniques... Les remontées mécaniques sont toutes plus incroyables les unes que les autres. A la manière d'un summer time.

Ahornbahn 2016

aiguillemidi BREOUT

Penkenbahn2016

  hochzillertal1 MEGEVE

VILLARD gefrorenewand3a-2015

 SAINT GERVAIS  Horbergerbahn2016

Gletscherbus3-2015

Anciennes affiches de stations de ski.

Ahornbahn 2016, Penkenbahn 2016, Hochzillertal 2016.

Gefrorene wand 3a 2015, Horbergbahn 2016, Gletscherbus3 2015.

 

Pour aller plus haut, aller plus haut
Et dessiner des souvenirs
Aller plus haut, aller plus haut
Et croire encore à l'avenir
Aller plus haut, aller plus haut
Se rapprocher de l'avenir.

Ramage participe au summer time de ce mois ci, elle fête Pâques avec des lapins....

Posté par barbibouille à 08:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 mars 2015

Le ciel au bout des doigts...

autriche20-03_15

20_03-2015

autriche20-03

Vues depuis le Gefrorene Wand (3250 m), 20 mars 2015.

Arrivée du Gleitscherbus 3.

Posté par barbibouille à 10:50 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mars 2014

La haut!

En altitude le paysage est magnifique.

Du bleu , du blanc à perte de vue. Comme j'aime.

sommets

A midi nous nous sommes tous retrouvé au Christa's skialm, un lieu étonnant à 2100m. Pour certain cette altitude était une première.

Nous voulions aller jusqu'à lac Speicher Stillup (photo en dessous) mais  nous nous sommes trompés de route. Nous nous sommes engagé dans la vallée du Schlegeisspeicher, nous aurions du voir le fameux barrage, mais à cette époque de l'année, la route à péage est encore fermée.

christa's skialm speicher

Christa's skialm. Lac Speicher Stillup.

L'organisation des écoles de ski pour les tous petits est vraiment bien adaptée à leurs petites jambes. Beaucoup de matériel  pour le transport d'une piste à une autre et de grands chariots à roulettes pour ranger les skis dans les télécabines.

école de ski

 Nous avons passé de bons moments, mais je ne m'atarderai pas plus...   

Le printemps est arrivé avec son soleil, son ciel bleu, et ses joies de voir la nature qui renaît. Il ne faut pas le loupé.

Posté par barbibouille à 10:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 mars 2014

Le grand saut!

L'eau de l'Inn, qui traverse Innsbruck, a une couleur magnifique (entre le bleu et le vert). Malgré son joli tram rouge, c'est à pieds que nous avons arpenté la ville pour admirer les bâtiments et le paysage. Mais notre objectif principal était le tremplin du saut à ski des jeux olympiques de 1964 et 1976...

inn 19 Mars14

L'inn depuis le pont Innbrücke et la cathédrale  saint Jacques.

tram innsbruck

bergisel

Tremplin du stade de Bergisel.

Posté par barbibouille à 19:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mars 2014

Un train pas comme les autres...

Inconditionnels de l'émission "des trains pas comme les autres" nous avons testé le Zillertalbahn.

zillertalbahn1

zillertalbahn4

zillertalbahn2

zillertalbahn3

Zillertalbahn Ligne de Jenbach à Mayrhofen, mars 2014.

Avec sa voie unique de 76 cm de large, depuis 1902 il dessert toute la vallée du Zillertal. Le croisement des trains s'effectue dans les gares, il n'y a pas de quai, pas de souterrain ni de passerelle, certains arrêts se font à la demande (comme pour un bus), Les aménagements ferroviaires sont simples mais il y a un train toute les 1/2 heure et les contrôleurs sont très sympas. On peut y monter avec son vélo ou ses skis sans problème. On a adoré.  L'utiliser c'est vraiment faire un voyage différent...


Zillertalbahn.

J'ai déjà voyagé grâce à d'autres trains pas comme les autres, en me creusant la tête je crois les avoir tous retrouvé: Le chemin de fer de Provence de Nice à Digne, la ligne de Saint Gervais les Bains Le Fayet à Vallorcine, le chemin de fer du Montenvers, le  train forestier d'Abreschviller, le train du val de Passey, et les trains des forts du Hackenberg, du Simserhof et de Villey le sec. 

Un petit train dont il ne reste plus rien ou presque: Le petit tacot forêt de Flin.

Posté par barbibouille à 19:27 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juillet 2011

J'ai lu: Printemps 2011.

J'ai passé une grande partie du printemps, à suivre les pérégrinations et aventures de le famille Ingalls. Les écrits de Laura m'ont fait voyager et  découvrir la vie  des pionniers de l'ouest américain. Une  vie simple mais  heureuse et bien remplie.

100% de lectures jeunesse  cette saison!

lecturesprintemps2011

 - La petite maison dans la prairie. (Laura Ingalls Wilder) Tome 2: Au bord du ruisseau.

Après un long voyage en chariot depuis la maison en territoire indien, à travers le Kansas, le Missouri, l'Iowa, et une partie du Minnesota, la famille achete un terrain et une maison troglodyte (creusée dans la berge du ruisseau Plum) en attendant la construction de la belle maison en planches. C'est une nouvelle étape dans leur vie de fermiers. Ils ne sont plus isolés comme jusque là et Laura découvre l'église du dimanche, la ville (Walnut Grove), l'école (située à 4 km)  et s'est aussi à cette époque qu'elle rencontre pour la première fois Nellie Olson.  Ca aurai pu être une période d'abondance si les sauterelles, n'avaient pas tout ravagé... le père est obligé de partir travailler à l'est à 200km.

- La petite maison dans la prairie. (Cynthia Rylant) Les années oubliées.

Ce livre ce glisse entre le tome 2 et 3 des écrits de Laura, le style est différent mais est inspiré d'un cahier inédit de Laura. Après les ravages des cultures par les sauterelles la famille quitte les berges du ruisseau Plum pour s'installer en ville à  Burr Oak. Le père travaille dans un hôtel.

 - La petite maison dans la prairie. (Laura Ingalls Wilder) Tome 3: Sur les rives du lac.

C'est ce tome qui m'a fait comprendre le style des écrits de Laura Wilder.  Sa façon de faire une description "vivante" des choses et des lieux. Elle écrit comme elle décrivait à Marie la vie que celle ci ne pouvait plus voir. Marie vient de perdre la vue suite à la scarlatine, Laura lui fait ce qu'on appelle aujourd'hui de l'audiodescription. Laura a 13 ans, elles partent toutes en train rejoindre Mr Ingalls qui travaille, depuis quelques mois, à la construction du chemin de fer.  Ils passent l'hiver au bord du lac d'Argent, et cherchent aux environ de De Smet  une concession qu'ils espèrent faire prospérer.

lectureprintemps2011

Les tomes 2 et 3 prétés par Sophie.

- La petite maison dans la prairie. (Laura Ingalls Wilder) Tome 4: Un enfant de la terre.

Un tome entièrement dédié à la jeunesse d'Almanzo Wilder (futur mari de Laura) et à sa famille. On y découvre la vie, les travaux, l'éducation des enfants  à cette époque dans une ferme prospère.

- La petite maison dans la prairie. (Laura Ingalls Wilder) Tome 5: Un hiver sans fin.

L'hiver dans la région de De Smet s'annnonce exceptionnel et il l'ai. Les conditions de vie  sont extrême, mais la famille habituée à la rigueur et grâce à son savoir faire saura surmonter le froid et la faim.  Par moment  je me suis demandée s'ils en sortiraient  tous indemne! 

- La petite maison dans la prairie. (Laura Ingalls Wilder) Tome 6: La petite ville dans la prairie.

La famille Ingalls passe la belle saison sur la concession, mais vu la rudesse de l'hiver précédent ,ils choisissent par prudence de passé l'hiver en ville à De Smet. Laura et Carrie peuvent aller à l'école chaque jour et Marie part au collège pour aveugle. Laura se fait beaucoup d'amis (on retrouve la fameuse Nellie qui est une nouvelle arrivante à De smet) et commence a apprécier le vie de la ville.  

- La petite maison dans la prairie. (Laura Ingalls Wilder) Tome 7: Ces heureuses années.

Laura n'a pas 16 ans quand elle obtient son certificat pour enseigner. Une autre vie commence pour elle... Entre les semaines à l’école loin de la maison, les week end chez ses parents, les trajets et promenades avec les chevaux d’Almenzo, les petits boulots de coutures, la vie de Laura est heureuse et bien remplie. Ce sont réellement de belles et heureuses années pour la jeune femme qu’elle est devenue. 

- Les aventures Alex rider (Anthony Horowitz) tome 5: Scorpia.

Alex veut comprendre depuis la fin de sa  précédente mission qui est Scorpia et quel rapport cela a avec lui. L'occasion lui est donné d'aller à Venise, il va y enquêter et trouver une partie des réponses. Scorpia est la plus grande organisation criminelle du monde... pourquoi en est il connu? Des cinq premiers, ce tome est mon préféré.

- Cherub. (Robert Muchamore) Tome 9: Crash.

La 9 ème mission de la série est déclanchée suite à une catastrophe aérienne au cours de laquelle disparaissent plusieurs membres de la famille de Mac (ancien directeur). C'est Lauren (la soeur de James) qui est envoyée sur le terrain pendant que James effectue un stage obligatoire en entreprise pour préparer  sa sortie de Cherub. La chance est contre lui puisque c'est dans un fast food qu'il doit passer deux semaines! Bien évidement même dans ce cas il est capable de se mettre dans une mauvaise posture. Lauren pendant ce temps boucle sa mission. Les chapitres alternent entre la mission de Lauren et le stage de James. A mon goût c'est un tome lent par rapport aux autres,  peut être une charnière voulue? 

- Oksa Pollock (Anne Plichota et Cendrine Wolf)Tome1: L'inespérée.

Premier livre loué à la bibliothèque où je me suis inscrite en mai...  Peu de livres intéressants dans la section jeunesse,  mais quand j'ai vu qu'il y avait le tome 1 d'Oksa je ne me suis pas fait prier pour l'emprunter vu les critiques lues et entendues!

Oksa  collégienne de 13 ans découvre un soir, qu'elle est capable de déclencher des phénomènes étranges. Secouée par cette découverte elle se confie à sa grand mère, qui est obligée de lui confier les origines secrètes de la famille Pollock. Ils viennent simplement d'Edéfia, un monde parallèle /invisible de la Terre. Oksa n'est autre que l'Inespérée, la futur reine, la "clé"  qui permettra aux rescapées d'Edéfia d'y retourner. Le bien et le mal s'affrontent (il n'y aurai pas d'histoire sans cela), la magie s'en mêle ainsi que des plantes et des petits personnages amusants. Une ambiance de lecture agréable et moderne (pour le moment moins noir que dans HP), des personnages pleins d'humour. En bref,  je crois que je viens de tomber dans la Pollockmania!

~~~~

Pour finir ce long message une photo du livre que j'ai "oublié" dans un train fin juin ...

Bon voyage!

livrelibre2

Livre lu au printemps 2010.

Posté par barbibouille à 18:16 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,